FANDOM


La Belle au Bois Dormant
1000px-Sleepingbeauty.jpg
Informations

Réalisateur(s)

Clyde Geronimi (superviseur) Les Clark Eric Larson Wolfgang Reitherman

Producteur(s)

Walt Disney

Production

Erdman Penner (adaptation) Joe Rinaldi Winston Hibler Bill Peet Ted Sears Ralph Wright Milt Banta Charles Perrault (conte de fées original)

Musique

Jack Lawrence (partition musicale)

Distribution

Walt Disney Pictures Buena Vista Distribution

Langue d'origine

Anglais

Budget

$ 8,500,000

Précédé par

Cendrillon (Film)

Suivi par

La Petite Sirène


La Belle au Bois Dormant( est le 20e long-métrage d'animation et le 16e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1959, il est adapté des versions du conte La Belle au bois dormant de Charles Perrault (1697) et des Frères Grimm (Dornröschen, 1812). Avec La Belle au bois dormant, le studio Disney reprend des ingrédients de la recette lui ayant assuré le succès de Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) et Cendrillon (1950) mais, malgré une indéniable qualité technique, le succès n'est pas au rendez-vous. Le public de la fin des années 1950 préfère les films familiaux, les westerns et les productions télévisuelles comme Disneyland et The Mickey Mouse Club. Graphiquement, le film est remarqué pour ses décors évoquant le gothique et les enluminures des Très Riches Heures du duc de Berry. Le personnage de la sorcière, Maléfique, est, pour de nombreux auteurs, l'élément le plus marquant du film, que ce soit sa tenue, sa personnalité ou sa métamorphose en dragon. Celui du Prince charmant est également apprécié, avec un rôle plus développé que les incarnations des précédents contes de fées adaptés par le studio.

Résumer Modifier

Dans un lointain pays imaginaire, au xive siècle, le Roi Stéphane et sa femme rêvent d'avoir un enfant. Un jour enfin, leur rêve se réalise, et ils prénomment leur jeune fille « Aurore ». Ils organisent alors une fête à laquelle sont conviés tous les habitants du royaume. Roi Hubert, roi d'une contrée voisine, se joint à l'assistance, et leur présente son jeune fils Philippe. Soudain, trois marraines-fées apparaissent. Elles sont venues offrir chacune un don à la petite princesse : Flora, à la robe rouge, la dote d'une beauté incomparable ; 

Dormant.png

Pâquerette, à la robe verte, la dote d'une voix mélodieuse. Quand Pimprenelle, à la robe bleue, s'apprête à formuler son don, un grand souffle de vent se fait entendre. Un éclair zèbre la salle du trône, et Maléfique, la terrifiante fée du Mal, fait son apparition, vite rejointe par son fidèle corbeau. Rancunière de ne pas avoir été invitée à la fête, elle se venge de cet affront en jetant un mauvais sort à la petite princesse : en grandissant, elle deviendra gracieuse et belle, et aura pour elle l'amour et la dévotion de chacun. Mais, avant le jour de ses seize ans, elle se piquera le doigt au fuseau d'un rouet, et en mourra. Pimprenelle, qui ne peut conjurer totalement le mauvais sort, l'adoucit. En lieu et place de mourir, la princesse tombera dans un sommeil de cent ans auquel seul le baiser d'un prince pourra mettre un terme. Le roi et la reine font brûler tous les rouets, mais pour la protéger ils demandent aux trois fées d'emmener la princesse loin du château. Elles s'installent dans une chaumière au milieu d'une forêt et commencent à élever la princesse qu'elles renomment Églantine. Loin de la vie de château, le temps passe pour la jeune fille qui approche des 16 ans tandis que Flora, Pâquerette et Pimprenelle essaient de vivre sans utiliser leurs baguettes magiques. Un jour, en marchant en forêt, Églantine croise la route d'un prince à cheval, le prince Philippe sur son destrier nommé Samson. Les deux jeunes gens tombent alors amoureux sans se parler. Pendant ce temps, les trois fées profitent de l'absence de leur filleule pour ressortir leurs baguettes, mais elles finissent par se disputer, provoquant des effets lumineux magiques qui attirent l'attention du corbeau de Maléfique, passant au-dessus de la forêt. Il découvre ainsi où se trouve la princesse, information qu'il rapporte aux oreilles de sa maîtresse. Quand Églantine rentre et raconte sa rencontre avec le beau jeune homme dans la forêt, les trois fées ne peuvent plus lui cacher la vérité. Malgré elle, Aurore se rend au château de ses parents accompagnée des ses trois marraines. Attristée, elle reste dans sa chambre seule où une étrange sphère lumineuse l'attire vers une des tours. Elle y trouve un rouet et se pique à la pointe de la quenouille, sombrant instantanément dans un profond sommeil sous les yeux de ses marraines qui l'avaient suivie. Ne pouvant annoncer ce terrible événement au roi Stéphane, elles décident de plonger le château entier dans un état de léthargie, avec tous ses habitants jusqu'au jour du réveil de la princesse. Flora, Pâquerette et Pimprenelledécouvrentalors que le Prince est selon son père tombé amoureux d'une paysanne, mais elles y reconnaissent la princesse. Les trois fées décident d'aller à la rencontre de Philippe au lieu de rendez-vous donné par Églantine, mais elles y découvrent malheureusement que le Prince a été enlevé. Maléfique fait emprisonner le Prince dans son château sur la Montagne interdite. Les trois fées retrouvent le Prince, le libèrent et l'arment d'une épée de vérité et d'un bouclier de vertu. Il s'échappe et combat alors Maléfique qui se métamorphose en dragon. Philippe, avec l'aide de la magie de Flora, parvient à transpercer le cœur du dragon avec son épée, tuant Maléfique sur le coup. Philippe galope alors vers le château et embrasse Aurore qui se réveille. Le château et ses occupants se réveillent ainsi, Aurore retrouve ses parents et un grand bal est organisé pour le mariage du Prince et de la Princesse, qui vivront heureux pour toujours.


Premières nationales Modifier

  • États-Unis : 29 janvier 1959
  • Argentine : 9 juillet 1959
  • Royaume-Uni : 29 juillet 1959
  • Australie : 10 septembre 1959
  • Allemagne de l'Ouest : 30 octobre 1959
  • Italie : 1er décembre 1959
  • France : 16 décembre 1959
  • Finlande : 18 décembre 1959
  • Suède : 19 décembre 1959
  • Mexique : 24 décembre 1959
  • Pays-Bas : 25 décembre 1959
  • Danemark, Norvège : 26 décembre 1959
  • Japon : 23 juillet 1960
  • Espagne : 3 octobre 1960
  • République démocratique allemande : 10 octobre 1969
  • Pologne : 18 août 1995
  • Koweït : 24 mai 1999


Les Personnages Modifier


Les titres dans différentes langues Modifier

  • Albanie: Bukuroshja e Fjetur
  • Arabe : الجميلة النائمة
  • Bosnie : Trnoružica ( The Briar-Rose ); Uspavana ljepotica ( Sleeping Beauty )
  • Bulgare : Спящата красавица (La Belle au Bois Dormant)
  • Catalan : La Bella Dorment
  • Croatie : Trnoružica ( The Briar-Rose ); Uspavana ljepotica ( Sleeping Beauty )
  • Chine :睡美人Shui Meiren (Sleeping Beauty)
  • Danemark : Tornerose
  • Pays-Bas : Doornroosje
  • Estonie : Okasroosike
  • Finlande : Prinsessa Ruusunen
  • Français : La Belle Au Bois Dormant
  • Allemand : Dornröschen (aussi Dornröschen und der Prinz )
  • Grèce : Η Ωραία Κοιμωμένη
  • Hébreu : היפהפיה הנרדמת
  • Islande : Þyrnirós
  • Indonésienne : Putri Tidur
  • Italien : La Bella addormentata nel Bosco
  • Japon : 眠れる森の美女 ( Nemureru Mori no Bijo )
  • Corée : 잠자는 숲속 의 공주
  • Vietnam : Công Chua Ngu trong échelon
  • Lettonie : Aizmigusī Princese
  • Macédoine : Заспаната убавица
  • Malte : est-Sbejha Riqda
  • Norvégienne : Tornerose
  • Pologne : Śpiąca Królewna
  • Portugais : A Bela Adormecida
  • Roumanie : Frumoasa din Pădurea adormită
  • Russie : Спящая красавица
  • Serbie : Uspavana lepotica (cyrillique: Успавана лепотица)
  • Espagnol : La Bella Durmiente
  • Suède : Törnrosa
  • Thaïlande : เจ้า หญิง นิทรา
  • Turquie : Uyuyan Güzel
  • Hongrie : Csipkerózsika

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard